Vous êtes ici

Tours. Accusé à tort d’avoir traîné un policier sur plusieurs mètres, un homme relaxé veut porter plainte

Jugement du tribunal de : 
Nom du journal : 
La Nouvelle République
Date de l'article : 
Vendredi 03 décembre 2021

Soupçonné d’avoir traîné un policier sur plusieurs mètres à Tours (Indre-et-Loire) en août 2020, un homme de 28 ans a finalement été relaxé par le tribunal, mercredi 1er décembre 2021. Les prélèvements ADN et le témoignage d’un ami ont permis de disculper le mis en cause. Ce dernier envisage de porter plainte pour «  dénonciation calomnieuse  ».

Le tribunal de Tours (Indre-et-Loire) a relaxé un jeune homme de 28 ans, mercredi 1er décembre 2021. Ce dernier était soupçonné d’avoir été au volant du véhicule qui a blessé un policier de la Bac en août 2020. Le fonctionnaire affirmait avoir reconnu à 100 % le prévenu, rapporte La Nouvelle République.

«  Je n’oublierai jamais son regard, il savait que j’étais là, mais il a foncé », a déclaré le fonctionnaire à la barre. Le jour des faits, le policier avait pris en chasse un suspect dans le cadre d’une affaire de stupéfiants. Il s’était agrippé au véhicule et avait été traîné sur plusieurs mètres à Tours-Nord. À la suite à cet événement, l’agent avait été blessé.

Le prévenu veut porter plainte

Les prélèvements ADN effectués sur le véhicule et le témoignage d’un ami du suspect ont permis d’innocenter l’homme de 28 ans. D’après son ami, il était en vacances à Marseille au moment des faits. Le prévenu envisage de porter plainte pour «  dénonciation calomnieuse  ». Les forces de l’ordre espèrent maintenant que l’ADN retrouvé dans la voiture finira par parler pour retrouver le responsable.

La Nouvelle République - Tours. Accusé à tort d’avoir traîné un policier sur plusieurs mètres, un homme relaxé veut porter plainte - Maître Germain YAMBA
Lien vers l'article : 
partager Partagez avec vos amis